IMG
Exane Asset Management : Le secteur de la chimie : vers une poursuite de la surperformance en 2018 ?

Entre 2013 et l’été 2017, le secteur de la chimie a connu une progression comparable à celle du marché.

Cependant, depuis l’été 2017 le secteur de la chimie a surperformé le marché suite à une baisse de l’offre notamment en Chine avec des politiques plus restrictives, aux Etats-Unis à cause des intempéries et globalement une demande mondiale soutenue.

  • La politique environnementale du gouvernement chinois

Le gouvernement chinois a annoncé un ambitieux plan de réduction de la pollution de l’air en 2013. Loin d’atteindre les objectifs le gouvernement a annoncé un plan «2+26» début 2017. Ce plan ciblé concerne les villes du Nord Est de la Chine, principalement Pékin et Shengjing. Il se traduit par une réduction de la production dans ces zones de produits chimiques et pétrochimiques comme l’urée dont la Chine est le principal producteur, en vue d’atteindre les objectifs élevés fixés par le gouvernement.

  • Les évènements climatiques aux Etats-Unis

Les intempéries qui ont touché les Etats-Unis et plus particulièrement le Texas, gros producteur chimique du pays (1/3 de la production américaine) ont affecté négativement l’offre américaine. Même si c’est un phénomène temporaire ce ralentissement de la production a provoqué un choc d’offre et une tension sur les prix, rendant plus difficile l’allocation client alors que la demande demeure soutenue.

  • Un secteur soumis à l’inflation

L’inflation des matières premières et notamment celle du pétrole n’a pas eu de conséquences dramatiques sur les entreprises du secteur, au contraire cela a permis de confirmer la hausse des prix dans un secteur où le taux d’utilisation de capacité est revenu à son plus haut, marquant le signe d’un retour vers le haut de cycle.

  • L’innovation, moteur du secteur

Les préoccupations actuelles, notamment celles liées à l’environnement, offrent de nombreuses opportunités de croissance dont bénéficient les sociétés de chimie. On retrouve le positionnement stratégique du secteur chimique dans l’essor des véhicules électriques et des batteries.

  • La chimie, un secteur en proie aux M&A

Après une vague de scissions dans les années 80-90, puis de fusions dans les années 2000, le secteur vit aujourd’hui une phase de consolidation très forte avec des fusions de grande ampleur depuis 2016 (Dow-DuPont, Praxair-Linde…). Ces méga-deals ont été réalisés dans un souci d’accroissement de valeur ajoutée pour les entreprises, en vue d’améliorer leur marge dans leur business respectif.

Ainsi, le secteur devrait continuer de connaître une consolidation importante grâce à des bilans encore très peu léveragés. Notamment dans les secteurs des peintures, de la chimie de spécialités et de la chimie pour la consommation.

Next Finance 14 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique