IMG
Etude Mazars sur l'évaluation d'actifs en temps de crise : Do's and don'ts pour ajuster les multiples boursiers et primes de risque

Mazars propose une étude recensant les «dos’s and don’ts» de l’évaluation et expose une démarche de modélisation de la crise permettant d’ajuster les multiples boursiers et de calibrer les primes de risque.

Mazars propose une étude recensant les «dos’s and don’ts» de l’évaluation et expose une démarche de modélisation de la crise permettant d’ajuster les multiples boursiers et de calibrer les primes de risque. Cette approche réconciliant marchés et paramètres de crise, à appliquer secteur par secteur, est donc à même d’assister très concrètement l’évaluateur dans le calibrage de paramètres clés de l’évaluation.

La pandémie du Covid-19 nous rappelle toute la difficulté à appréhender les incidences d’une crise sur le travail de valorisation d’actifs.

En effet, la valeur d’un actif est intimement liée à sa capacité à engendrer des gains futurs probables. Or, en temps de crise, le futur apparaît précisément beaucoup plus incertain qu’à l’accoutumée et le champ des possibles beaucoup plus large! Le contexte exceptionnel de la crise doit donc conduire à interroger les méthodes usuellement mises en œuvre lors des exercices de valorisation.

Mazars propose donc une étude recensant les «dos’s and don’ts» de l’évaluation et expose une démarche de modélisation de la crise permettant d’ajuster les multiples boursiers et de calibrer les primes de risque. Cette approche réconciliant marchés et paramètres de crise, à appliquer secteur par secteur, est donc à même d’assister très concrètement l’évaluateur dans le calibrage de paramètres clés de l’évaluation.

L’intensité de la crise mais aussi sa durée diffèrent selon les secteurs: quelle durée de crise prévoient les consensus d’analystes? Les marchés financiers «achètent-ils» ces durées ou intègrent-ils une prime de risque additionnelle, si oui quel peut en être le sous-jacent?

L’étude menée par Mazars s’attache à répondre à ces questions; elle propose une méthodologie qui peut être déclinée sur un panel de sociétés cotées adapté, de manière à en tirer des métriques permettant de mieux appréhender les informations de marchés, dans le cadre des évaluations.

Seriez-vous intéressé par un échange avec Laurent Inard, Associé chez Mazars, Chief R&D Officer de Mazars en France et membre du conseil de surveillance de Mazars France sur cette étude? Le propos peut être illustré par des exemples sectoriels.

28 mai

Voir en ligne : ÉVALUATION EN TEMPS DE CRISE : POINTS D’ATTENTION ET ÉLÉMENTS DE DÉMARCHE, MULTIPLES AJUSTÉS

Partager


Commentaire

Dans la même rubrique