IMG
En cette période de confinement, le Groupe Arcange réalise le premier investissement en process 100 % digital.

Fidèle à sa culture fondée notamment sur l’hyper-réactivité, le Groupe Arcange s’est très rapidement adapté au contexte inédit actuel. Souhaitant poursuivre le renforcement de son portefeuille immobilier, la foncière-développeur a déjà su opérer une transformation fonctionnelle pour continuer ses acquisitions.

Fidèle à sa culture fondée notamment sur l’hyper-réactivité, le Groupe Arcange s’est très rapidement adapté au contexte inédit actuel. Souhaitant poursuivre le renforcement de son portefeuille immobilier, la foncière-développeur a déjà su opérer une transformation fonctionnelle pour continuer ses acquisitions. Le groupe vient ainsi de réaliser le premier investissement immobilier par le biais d’une voie totalement dématérialisée.

Toujours très actif en matière d’acquisition, le Groupe Arcange, même en période de confinement, continue à investir. Il vient ainsi d’acquérir, auprès d’un fonds d’investissement bancaire privé à vocation immobilière, un immeuble parisien du quartier des Petites Écuries. Si la promesse de vente avait été signée avant la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire, l’ensemble du processus de finalisation et la signature de l’acte authentique se sont concrétisés par le biais de signatures électroniques. Dans cette optique, le Groupe Arcange avait transféré un pouvoir général à l’étude notariale Strock & Associés qui l’accompagnait pour cette transaction.

L’actif a été acquis dans une logique patrimoniale. Il s’agit d’un immeuble résidentiel situé dans le 10e arrondissement parisien, dont la rénovation profonde des appartements et des parties communes s’est achevée l’année dernière. Cet ensemble R+5 est composé d’une vingtaine de logements (du studio au trois-pièces) dominant une cour intérieure végétalisée. L’immeuble s’élève dans un quartier qualifié de «Bo-Bo», très prisé, vivant de jour comme en soirée. Bénéficiant de la dynamique qui caractérise l’Ouest du Xe arrondissement, il est loué dans sa totalité.

«L’une des forces de notre groupe réside dans sa capacité d’adaptation à des contextes de marché et des environnements variés. À l’heure du digital, nous vivons aujourd’hui une période totalement inenvisageable qui nous impose de repenser nos modèles de fonctionnement si nous souhaitons continuer à être performants. La signature électronique que nous avons mise en place s’inscrit tout naturellement dans la logique d’évolution de notre groupe, toujours attentif aux évolutions technologiques et à tous les nouveaux outils développés, qu’il s’agisse de big data, de modélisation de patrimoine, de digitalisation des procédures légales...» explique Michaël Sfedj, président-fondateur du Groupe Arcange. «Si nous avons pu réitérer en période de confinement, c’est grâce à l’implication et l’enthousiasme de l’étude Strock & Associés, qui s’est tout particulièrement mobilisée pour que nous puissions concrétiser cette acquisition selon une procédure innovante pour un investisseur.»

Fort du succès de cette première acquisition dématérialisée, le Groupe Arcange entend poursuivre sa stratégie d’investissement à un rythme inchangé, qu’il intervienne à titre patrimonial ou dans une logique de création de valeur.

Next Finance 14 avril
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique