IMG
Embellie sur les actifs risqués et alpha favorable : une combinaison gagnante pour les hedge funds

La plupart des hedge funds se sont orientés à la hausse. Les CTA ont été dopés par leur positionnement long sur les actions. Les positions des fonds Macro sur les parités du dollar se sont avérées payantes. Les stratégies Special Situations profitent des perspectives d’accélération des opérations d’entreprises.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les marchés ont évolué en dents de scie, au gré des anticipations relatives au programme économique de Donald Trump et au calendrier des relèvements des taux américains. Cette semaine, les actifs risqués des marchés développés et émergents ont gagné du terrain, stimulés par des données encourageantes et par la promesse d’une politique fiscale «phénoménale» de la part du nouveau président américain.

La plupart des hedge funds se sont orientés à la hausse. Les CTA ont été dopés par leur positionnement long sur les actions. Les positions des fonds Macro sur les parités du dollar se sont avérées payantes. Les stratégies Special Situations profitent des perspectives d’accélération des opérations d’entreprises.

En parallèle, les fonds L/S Equity ont poursuivi leur rebond. Nous avons suivi de près les résultats trimestriels, qui fournissent en général un excellent baromètre des condition de l’alpha. La saison de publication est bien entamée aux Etats-Unis, où 80% des entreprises de l’indice S&P 500 ont annoncé des résultats et des revenus respectivement en hausse de +5,5% et +4,7% en glissement annuel (source: Bloomberg).

Ces évolutions confirment la reprise actuelle des bénéfices avec, pour une fois, une croissance notable des chiffres d’affaires.

Ces tendances encourageantes étaient attendues: les surprises en termes de résultats ont été conformes aux moyennes historiques, tandis que les surprises au niveau des revenus et la proportions des entreprises dépassant les prévisions ont été plutôt décevante. Dans ce contexte, les cours des actions se sont renforcés avant la publication des rapports, mais ont légèrement reculé par la suite. Des volumes d’échange modérés ont mis en lumière la position attentiste des investisseurs, sur fond d’incertitudes politiques importantes. Cela étant, la baisse de la volatilité des actions après publication des résultats suggère le maintien d’un sentiment optimiste. Les surprises ont été relativement homogènes, à l’exception de celles dans les secteurs de l’énergie et de la consommation discrétionnaire et de base.

Si ces évolutions laissent entrevoir un potentiel contraint en matière de sélection des titres, le trimestre a en réalité fait la part belle aux approches fondamentales. Les performances individuelles des titres ont largement reflété les dynamiques de résultats et de revenus des sociétés concernées.

En outre, contrairement à la saison du 3e trimestre, qui a vu des cours principalement dictés par les fluctuations sectorielles (dans le sillage des élections américaines), cette fois ci les cours ont largement obéi à des facteurs idiosyncrasiques.

Il est vrai que la dispersion modérée des actions et les incertitudes politiques contraignent le potentiel d’extraction de valeur. Pourtant, la faible corrélation des actions, la prédominance des fondamentaux dans le cours des actions et la présence de multiples catalyseurs constituent autant d’éléments largement favorables à la sélection de titres. Nous continuons de privilégier les approches fondamentales aux Etats-Unis – y compris les fonds Neutral Equity et Event Driven.

Lyxor Research 22 février

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique