IMG
Ecosphere Capital Limited annonce le premier closing d'Althelia Sustainable Ocean Fund, le premier fonds à impact dédié aux océans

Ecosphere Capital Limited, détenu en majorité par la société de gestion Mirova, l’affilié de Natixis Investment Managers dédié à l’investissement durable, annonce le premier closing d’Althelia Sustainable Ocean Fund (SOF), un nouveau fonds d’investissement dédié au financement des projets et entreprises innovantes dans l’univers marin et côtier.

Le fonds investit dans des modèles économiques à fort impact, susceptibles de se développer à grande échelle qui s’appuient sur le capital naturel de l’océan pour créer de la valeur, renforcer la résilience des écosystèmes côtiers, générer une croissance économique et des moyens de subsistance durables.

Par l’intermédiaire du SOF, Ecosphere Capital Limited a l’intention de déployer au moins 100 millions de dollars dans un portefeuille «activités marines durables» dans les pays en développement du monde entier. L’accent sera mis initialement sur l’Amérique latine et les Caraïbes. Les rendements sont générés par les intérêts sur les prêts, les participations aux bénéfices ou la vente d’actions. En plus d’offrir aux investisseurs des rendements de marché, les placements du fonds auront des répercussions positives importantes en termes de conservation.

Depuis son lancement, le SOF a attiré plusieurs grands investisseurs institutionnels européens, dont la Banque européenne d’investissement, AXA Investment Managers et la banque de développement néerlandaise FMO, ainsi que des gestionnaires de patrimoine et des fondations basés aux États-Unis par l’intermédiaire du groupe Caprock et de la Banque interaméricaine de développement. Le fonds reste ouvert à d’autres investisseurs pour une période supplémentaire de 12 mois.

Le SOF est le deuxième fonds de la gamme de produits Althelia Funds de Mirova. Cette activité est dédiée à l’incubation de stratégies d’investissement durables dédiées au capital naturel dans l’optique de leur permettre un développement à grande échelle. Le fonds sera géré par Simon Dent et David Barley.

"Nous sommes ravis d’annoncer le premier closing du Althelia Sustainable Ocean Fund. Ce fonds nous permettra d’orienter d’importants investissements pour soutenir des modèles économiques, des projets et des initiatives durables dans le secteur marin dans les pays en développement et les petits États insulaires, tout en nous attaquant à certains des problèmes les plus urgents en matière de conservation des océans”, a déclaré Simon Dent, directeur du SOF.

Parmi les impacts ciblés par le fonds, on compte l’amélioration de la sécurité alimentaire et climatique, la stabilisation ou l’augmentation des stocks de poissons, l’amélioration des moyens de subsistance et de la valeur économique pour les parties prenantes locales, la prévention des déchets marins et de la pollution plastique, ainsi que la biodiversité écologique et les gains de conservation.

Les océans recouvrent 70% de notre planète. Plus d’un milliard de personnes dépendent du poisson comme principal apport de protéines. Plus de 350 millions d’emplois sont liés à l’océan par la pêche, l’aquaculture et le tourisme côtier et marin. Quatre-vingt-dix pour cent des personnes vivant de la pêche habitent des pays en développement. L’ONU estime qu’un océan en bonne santé, soutenant la pêche et l’aquaculture, la production d’énergie, le commerce et le tourisme, contribue à hauteur de 3.000 milliards de dollars par an à l’économie mondiale.

Cependant, la surpêche, le changement climatique et l’augmentation de la pollution épuisent cette ressource commune essentielle, 90% des pêcheries océaniques du monde étant classées comme surexploitées ou pleinement exploitées.

En raison de l’expansion des centres de population côtiers et du changement climatique, l’océan a également connu un déclin des habitats avec 35% des mangroves mondiales, 30% des herbiers marins et 50% des récifs coralliens détruits. En outre, 80% de toute la pollution marine provient de sources terrestres et quelque 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent chaque année dans l’océan.

Pour relever ces défis, il faudra mobiliser de nouvelles sources de capitaux privés en quantité importantes. Le SOF a pour objectif de mettre à disposition ces investissements aux services de projets et entreprises qui allient modèles économiques pertinents et recherche d’impacts. Le fonds bénéficie d’un partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) ainsi que d’une garantie de partage des risques par l’intermédiaire de la Development Credit Authority (DCA) de l’USAID qui fournira des garanties de prêts directement aux investissements réalisés par le SOF.

Conservation International et l’Environmental Defense Fund sont des partenaires stratégiques du SOF. Cette collaboration avec des organisations environnementales de premier plan orientera les investissements vers des projets respectant les meilleures normes environnementales et permettra une collaboration avec les intervenants locaux, y compris les collectivités et les gouvernements.

Next Finance 17 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique