IMG
Des primo-accédants en force, mais avec un pouvoir d'achat qui s'érode

Si les primo accédants sont de retour, leur pouvoir d’achat immobilier semble en berne. Alors qu’ils empruntaient 208 150 € sur 236 mois en juillet, leur montant moyen d’emprunt tombe à 197 526 € sur 238 mois en août. Leur effort consenti pour emprunter tombe à 4,37 années de revenus contre 4,76 années le mois précédent...

À partir des prêts signés en août, Cafpi analyse le profil de sa clientèle. Le retour des primo-accédants est définitivement acté, ils représentaient en août 56% sa clientèle. «Si cette proportion est une bonne nouvelle, il est pourtant inquiétant de constater que, de mois en mois, les primo-accédants empruntent moins et sur de plus longues durées», précise Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi. «Une telle situation ne sera pas tenable longtemps.»

Primo accédants

Si les primo accédants sont de retour, leur pouvoir d’achat immobilier semble en berne. Alors qu’ils empruntaient 208 150 € sur 236 mois en juillet, leur montant moyen d’emprunt tombe à 197 526 € sur 238 mois en août. Leur effort consenti pour emprunter tombe à 4,37 années de revenus contre 4,76 années le mois précédent, signe que les populations les plus modestes disparaissent de la clientèle de primo-accédants.

Accédants

De leur côté, les accédants connaissent une situation analogue, mais dans une moindre mesure. Ils ont emprunté en moyenne 213 731 € sur 195 mois en août contre 214 254 € sur 191 mois en juillet, avec pour conséquence une hausse de leur effort, à 4,97 années de revenus, contre 4,77 il y a un mois.

CAFPI 26 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique