IMG
Convictions de marché

Nous reprenons une position acheteuse sur les actions internationales. La vigueur de l’économie mondiale et de la croissance bénéficiaire est durable. L’inflation ne montrant guère de force, les banques centrales ne resserreront leur politique que très progressivement.

Nous n’anticipons pas de correction majeure sur les actions américaines. Leur niveau élevé de valorisation est en grande partie justifié par une croissance solide et des taux bas.

Nous conservons notre préférence pour les actions de la zone euro et du Japon, ces dernières étant couvertes en risque de change. La correction récente sur ces marchés renforce notre conviction. La croissance accélère dans ces régions et les banques centrales restent accommodantes.

Les actions britanniques devraient bénéficier de la faiblesse de la livre. Le chiffre d’affaire des entreprises composant les grands indices anglais se fait en très grande partie hors du Royaume-Uni.

Parmi les actions émergentes, nous avons une préférence pour l’Asie: la solidité de la consommation mondiale, valorisations faibles, augmentation structurelle du taux de distribution des dividendes. De plus, l’Inde va bénéficier de la politique réformatrice du gouvernement Modi.

La BCE va progressivement resserrer sa politique monétaire. Les obligations souveraines européennes sont trop chères.

Nous sous-pondérons les obligations High Yield euro en raison de leur niveau de valorisation. Leur rendement est inférieur au taux de dividende des actions.

Nous conservons en revanche notre allocation sur les obligations High Yield de court terme qui devraient bien se comporter en raison du faible taux de défaut attendu dans l’Eurozone.

Nous achetons la dette émergente en monnaie locale. Les rendements offerts et le niveau des devises rendent cette classe d’actifs très attractive. De plus, dans la plupart des pays, l’économie repart et l’inflation est maitrisée.

Frédéric Rollin 13 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique