IMG
Continuité au sein de l'équipe dette émergente chez DPAM

Depuis son lancement en mars 2013, la dette publique des pays émergents est devenue une classe d’actifs fondamentale au sein de la gestion DPAM.La stratégie dédiée aux obligations d’État durables émises par les marchés émergents représente aujourd’hui 1,27 milliard d’euros d’encours.

L’équipe en charge de la gestion de la dette des marchés émergents est renforcée par l’arrivée d’Antoine Ruotte, en qualité de gérant dette émergente.

Antoine Ruotte, CFA, est en poste chez Degroof Petercam Group depuis 2011. Il apporte à l’équipe des compétences précieuses en gestion de portefeuille et en analyse à travers son expérience acquise en tant que gérant de portefeuille et analyste crédit.

Il rejoint Michaël Vander Elst, gérant de portefeuille et professionnel de l’investissement chevronné qui compte 30 ans d’expérience en gestion obligataire. Son arrivée fin d’année 2017 avait constitué un succès sans précédent, caractérisé par le comportement robuste du fonds tout au long de l’année 2018.

Carl Vermassen, co-gérant du fonds DPAM L Bonds Emerging Markets Sustainable, a quant à lui, décidé de poursuivre d’autres opportunités professionnelles. DPAM annonce la nomination de Bernard Lalière en qualité de co-gérant du fonds par intérim.

DPAM a lancé le fonds DPAM L Bonds Emerging Markets Sustainable en mars 2013, avec Bernard Lalière en tant que gérant de portefeuille principal. Les rendements ajustés au risque ont été jusqu’à présent convaincants. Bernard Lalière coopère d’ores et déjà avec Michaël Vander Elst. Cette consolidation assure la continuité dans l’exécution du processus d’investissement. L’analyse indépendante et exclusive des critères de durabilité des pays continue d’être la pierre angulaire de la création de valeur pour les investisseurs.

Peter De Coensel, CIO Fixed Income, commente le renforcement de l’équipe: «L’équipe de gestion continuera d’appliquer le processus d’investissement éprouvé qui nous a permis d’obtenir des résultats supérieurs à la moyenne dans cette classe d’actifs. Notre objectif est de faire passer une étape complémentaire à cette stratégie grâce à une équipe de gérants expérimentés et chevronnés».

Tomás Murillo, directeur commercial international et membre du directoire de DPAM, souligne: «Maintenant bien installée dans le paysage, notre stratégie sur la dette émergente a réussi à convaincre les investisseurs. Grâce à sa combinaison unique de la durabilité excluant les régimes non démocratiques et autoritaires et d’une solide sélection crédit. Le fonds a été en mesure d’obtenir d’excellents résultats, y compris en cumul annuel, dans des conditions de marché difficiles».

Next Finance 20 novembre
Partager


Commentaire

Dans la même rubrique