IMG
Celloz lève 1 million d'euros pour devenir la marque de référence de la construction durable

Celloz, pionnier de son secteur, et qui développe et commercialise un matériau de toiture biosourcé à base de produits recyclés, vient de boucler son premier tour de table de près d’1 million d’euros afin de poursuivre son développement.

COMMENT RÉDUIRE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

Réduire notre empreinte carbone est devenu une priorité. Pourtant, le secteur du bâtiment et de la construction représente encore aujourd’hui 40% des émissions de CO2 des pays développés. Appartenant à ce secteur, le marché de la toiture représente 22 millions de m2 posés chaque jour dans le monde, avec des matériaux peu respectueux de l’environnement: tuile, plastique, produits bitumineux, métal etc.

En effet, ces matériaux sont produits à base de matières premières non renouvelables, les procédés de fabrication sont energivores, et lorsqu’ils arrivent en fin de vie ces matériaux ne sont pas ou peu recyclables. .

Pour répondre à ce besoin, la startup Celloz a développé le premier matériau de toiture écologique et alternatif produit à base de fibres de cellulose, issues de papiers et cartons recyclés, associés à des résines végétales. Flexibles, étanches, résistants et aux designs personnalisables, ces panneaux de toitures visent à remplacer progressivement les matériaux non durables.

En plus de leur caractère écologique, les panneaux Celloz ont été pensés pour être simples à installer, et ainsi être accessibles au plus grand nombre.

Sa position de pionnier est confortée par une technologie doublement brevetée, à la fois sur la composition et le processus de fabrication du matériau, et sur le dispositif d’installation.

UNE LEVÉE DE FONDS DE PRÈS D’UN MILLION POUR POURSUIVRE SON DÉVELOPPEMENT

Validée par 2 brevets en 2017, lauréates de plusieurs concours dont I-Lab et Domolandes en 2018 et plus récemment le Concours SEKOYA organisé par Eiffage, Celloz souhaite désormais passer à la vitesse supérieure. Celloz est soutenue par Leroy Merlin, leader des enseignes de bricolage, qui deviendra à partir de Mai 2020 le premier grand distributeur des produits de la marque destinés à la toiture secondaire (abris de jardin, véranda etc..),

Celloz démarre l’année sur les chapeaux de roues. En effet, la startup vient de boucler un premier tour de table de près d’un million d’euros auprès de plusieurs acteurs du financement, notamment le fonds Nouvelle Aquitaine Co-Investissement (NACO), des investisseurs particuliers sur la plateforme de financement participatif Sowefund, ainsi qu’une opération de financement non dilutif de 500K€ auprès de la BPI dans le cadre de sa labellisation FrenchTechSeed par la SATT Erganeo.

Une opération qui lui permettra notamment d’organiser sa production et son lancement commercial, mais également de se focaliser sur le développement de son équipe en recrutant des profils ingénieurs, commerciaux et financiers.

Celloz souhaite à terme, proposer au secteur de la construction son matériau innovant pour d’autres applications dont la toiture primaire pour bâtiments résidentiels ou industriels, et ambitionne de devenir la marque de référence dans la construction durable, auprès des particuliers comme des professionnels du secteur.

«Depuis plusieurs années, nous donnons la possibilité à notre communauté d’investisseurs particuliers de soutenir des projets à la fois innovants et à impact positif. Le succès de cette première levée de fonds pour Celloz, aux côtés d’un fonds reconnu tel que NACO et soutenu par la BPI renforce le positionnement de l’investissement à impact dans l’écosystème.» explique Georges Viglietti, Président de Sowefund.

«Nous remercions les investisseurs qui nous ont fait confiance et mobilisons nos énergies et nos équipes pour faire du projet Celloz un succès commercial et promouvoir l’utilisation de nouveaux matériaux, à faible impact environnemental dans le secteur de la construction.» commente Jean-Michel Gillibert, co-fondateur de Celloz.

Next Finance 10 mars
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique