IMG
Baromètre BrickVest de l'immobilier commercial : la France toujours plus recherchée

Le marché français de l’immobilier commercial continue de voir sa popularité croître auprès des investisseurs internationaux, selon le dernier baromètre de l’investissement immobilier commercial de BrickVest (" le Baromètre "[1]).

Les données recueillies auprès de plus de 6 000 investisseurs professionnels montrent que plus d’un quart soit 27% des personnes sondées considèrent le Royaume-Uni comme leur marché préféré, alors qu’ils étaient presque un tiers il y a un an, soit 31% en mars 2018. Bien que les incertitudes liées au Brexit s’intensifient, le soutien des investisseurs basés au Royaume-Uni pour leur marché domestique continue de chuter de 5% sur un an glissant, s’établissant à 41% au deuxième trimestre 2019.

Quant à l’Allemagne et la France, elles confirment leur popularité croissante. Ainsi, le marché français bénéficie d’un regain d’intérêt des investisseurs britanniques, avec un taux d’intention de 17% au cours du premier trimestre soit +23% d’augmentation sur un an, atteignant ainsi son meilleur score depuis le lancement du Baromètre en 2017.

En matière de stratégies d’investissement, le Baromètre Brickvest confirme la préférence des investisseurs pour des stratégies à risque bas avec 27% des réponses, en hausse de 4% ou modérées avec 51% des réponses.

Enfin, soulignant les craintes croissantes d’un retournement de cycle imminent, le Baromètre révèle une forte baisse du volume projeté des actifs sous gestion que les investisseurs prévoient de déployer dans l’immobilier au cours des 12 prochains mois. Globalement, les investisseurs s’attendent à n’engager que 2,5% de leurs actifs sous gestion, soit une baisse de 33% sur 12 mois.

Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest, commente: «Les derniers chiffres de notre Baromètre soulignent de nouveau l’effet négatif du Brexit sur le marché britannique de l’immobilier commercial auprès des investisseurs internationaux. On peut s’attendre à ce que cela se poursuive au cours du troisième trimestre et à tout le moins jusqu’à l’échéance d’octobre. Entretemps, la France et l’Allemagne deviennent des destinations de plus en plus attrayantes pour les capitaux immobiliers internationaux. Toutefois, il est probable que nous assisterons à une forte baisse des affectations de capitaux à l’immobilier au cours des 12 prochains mois, car la nervosité au sujet des conditions de fin de cycle poussera de nombreux investisseurs à faire preuve de circonspection».

Next Finance 15 juillet

Voir en ligne : baromètre de l'investissement immobilier commercial de BrickVest

Notes

[1] Échantillon de 6000 investisseurs immobiliers professionnels internationaux BrickVest sondés en ligne sur une base trimestrielle. Le risque est calculé sur une échelle allant de 0 (faible risque - revenu) à 100 (risque élevé - capital).

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique