IMG
BNP Paribas Real Estate dévoile "DARE", une solution inédite de collaboration holographique

BNP Paribas Real Estate lance «DARE», pour Digital Augmented Real Estate, un outil de collaboration inspiré des plus grands effets spéciaux cinématographiques.

Résolument novateur, ce mode de collaboration réinvente la façon de travailler en s’affranchissant des frontières spatiales et en proposant un format immersif grâce aux hologrammes et à la technologie de réalité mixte.

Interagir, construire et collaborer en temps réel en s’affranchissant des distances

Il y a tout juste un an, BNP Paribas Real Estate présentait l’Holoportation, une expérience inédite en réalité virtuelle mixant visites immobilières et téléportation. Cette innovation a déjà porté ses fruits en générant des ventes directes et constituera à l’avenir un mode de commercialisation croissant. Cette année, BNP Paribas Real Estate dévoile une nouvelle approche du travail en équipe, offrant une toute autre dimension aux réunions: «DARE» en réalité mixte.

Alors que le travail à domicile, le coworking et les synergies d’équipes internationales se développent, collaborer à plusieurs sur un même projet, en temps réel et depuis n’importe où est l’enjeu de bon nombre d’entreprises. En représentant chaque participant de la réunion sous la forme d’hologrammes, «DARE» permet d’interagir et d’échanger comme si tous les utilisateurs se trouvaient autour d’une seule et même table, alors même qu’ils se situent à des milliers de kilomètres l’un de l’autre.

Au-delà de la sensation saisissante de coprésence, chacun peut manipuler et modifier le projet commun, modélisé en projection 3D. Appliquée au secteur de l’immobilier, cette innovation offre l’opportunité de réaliser des sessions de travail à distance particulièrement productives, telles que la création d’une maquette d’un programme immobilier ou encore d’une cartographie de quartier.

Dans une logique d’application business, «DARE» est d’ores et déjà utilisé par BNP Paribas Real Estate pour présenter son programme résidentiel à Bagneux, comprenant la création de 1 700 logements et dont les premières livraisons sont prévues pour 2022. Demain, cette innovation servira l’ensemble des activités de l’entreprise, aussi bien en interne qu’auprès de son écosystème.

BNP Paribas Real Estate se positionne pour co-construire les nouveaux usages des futurs espaces de travail

Face à des contraintes spatio-temporelles toujours plus présentes, l’espace de travail se ramifie: les tiers-lieux, la rue, les transports en commun, le domicile deviennent les prolongements de l’entreprise qui transportent le salarié au-delà des horizons de son bureau. De même, la freelancisation, le télé-travail, le nomadisme, le flex-office, le coworking sont autant de nouvelles façons de travailler qui impliquent une notion de mobilité et de dispersion des équipes. A l’heure où les entreprises sont de plus en plus internationales et où le bureau n’est plus le centre de gravité des collaborateurs, comment rendre les interactions plus efficientes?

«Ces enjeux sont au cœur de la démarche de BNP Paribas Real Estate. Implantés dans 16 pays en Europe, en Asie et au Moyen-Orient, et en contact avec nos clients et partenaires dans le monde entier, nous sommes pleinement concernés par cette problématique de réduction des déplacements. Ainsi, la solution ‘DARE’ s’impose naturellement à notre activité. Se recentrer sur l’humain tout en apportant des clés pour travailler dans cette ère de changement devient un impératif, c’est pourquoi nous souhaitons être pleinement acteur de cette révolution en participant activement au développement des nouveaux modes de travail au sein des entreprises», explique Kevin Cardona, Directeur de l’Innovation chez BNP Paribas Real Estate.

Une innovation rendue possible par des technologies de pointe

L’expérience «DARE» a été développée en collaboration avec une start-up majeure de l’industrie high-tech, permettant de combiner la technologie de la réalité mixte à celle de l’hologramme. Mimesys, jeune pousse franco-belge hébergée à Station F, travaille depuis plusieurs années sur une technologie de capture pour permettre à un utilisateur d’être modélisé en trois dimensions. A l’aide de caméras et d’un processeur puissants, les données récoltées sont retransmises sous la forme d’hologrammes, de façon réaliste (contrairement à l’utilisation plus classique d’un avatar).

En complément, l’utilisateur est muni de lunettes de réalité mixte, qui permettent de superposer les éléments fictifs à la réalité, afin de rendre les réunions toujours plus immersives. Par opposition à la réalité virtuelle, la réalité mixte offre à l’utilisateur la possibilité de voir les hologrammes placés dans son environnement physique, comme incrustés dans son champ de vision: c’est la fusion du monde réel et d’un monde virtuel.

«Les solutions collaboratives actuelles nous apparaissent limitées: toutes les subtilités des émotions humaines et du langage du corps ne peuvent pas être exprimées uniquement via des émoticônes. Quant aux solutions de vidéoconférence traditionnelles, elles n’offrent pas cette sensation réaliste d’immersion totale, et permettent encore moins de manipuler des objets virtuels», observe Rémi Rousseau, co-fondateur et CEO de Mimesys. «A l’avenir, la communication holographique constituera un véritable tournant indispensable pour réduire le nombre de déplacements professionnels, coûteux et néfastes pour l’environnement, tout en améliorant considérablement la productivité des entreprises.»

Next Finance 15 mars
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique