IMG
Analyse de l'état du marché immobilier pour les étudiants en 2019 : augmentation du coût de la vie et choix massif d'un logement privé

Grâce à son portail d’annonces immobilières et à son Observatoire du marché immobilier, Le-Partenaire.fr a analysé de l’état du marché immobilier des étudiants Français en cette période de rentrée universitaire.

✔ Palmarès des 10 villes étudiantes de France en fonction du niveau de leurs loyers

Nantes décroche la palme de la ville étudiante la moins chère, parmi le palmarès des 10 plus grandes villes étudiantes de France, avec 410 € mensuels pour un studio.

Sans surprise Paris est la ville où les loyers pour les studios sont les plus chers: 947 € en moyenne, tous quartiers confondus. Soit presque le double qu’à Montpellier avec ses 484 € mensuels pour un studio. Il reste toujours aussi difficile pour les étudiants de se loger dans la capitale.

Les villes du Sud, Marseille, Nice et Toulouse sont quant à elles dans la fourchette haute, notamment à cause de leur situation géographique en bord de mer, et leur attractivité pour les étudiants.

Le loyer constitue le premier poste de dépense dans le budget d’un étudiant, qui représente 54% de ce dernier. Le coût de la vie étudiante a augmenté de plus de 1,30% en 2019, par rapport à l’année précédente.

Le constat est sensiblement le même chaque année: plus d’1,5 millions d’étudiants sur le territoire Français, pour une offre de logement qui s’élève seulement à 375 000 logements.

Face à ce manque d’offre au sein du parc immobilier français, les étudiants se tournent de plus en plus vers des solutions de logements privés. 79,6% d’entre eux choisissent donc un studio ou un T2 par exemple, contre seulement 20,4% d’étudiants qui se tournent vers des résidences étudiantes, à la base conçues pour les accueillir et répondre à leur demande.

✔ Les studios ou T1, logements prisés par les étudiants

Parmi les logements privés loués par les étudiants, les studios ou T1 sont les plus prisés (41,6 %). La raison est simple, ce sont des logements qui offrent une taille confortable pour une personne seule (environ 20 mètres carrés) et ce pour un prix raisonnable.

La collocation est également très appréciée par les étudiants (38,4%) puisqu’elle offre une grande convivialité et permet de profiter d’un logement de plus grande taille à un prix réduit car divisé entre les colocataires.

Enfin, les appartements T2 avec une chambre séparée, restent peu demandés par les étudiants (11,2%) car le loyer est logiquement beaucoup plus élevé. Les couples d’étudiants sont ainsi les plus propices à emménager dans ce type de logement.

Next Finance 31 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique