IMG
Acquisition de 5 900 m² loués, en voie d'obsolescence, qui seront transformés à terme en logements offrant une Plus-Value

Au cœur de Maisons-Alfort (94), Novaxia, spécialisé dans le capital-développement immobilier, s’est porté acquéreur d’un bâtiment obsolète de 5 900 mètres carrés.

A court terme, sa location procure une rentabilité à deux chiffres aux investisseurs. A terme, la revente permettra une plus-value via la transformation en logements

Une vision de long terme

L’actif est situé dans une zone résidentielle en plein cœur de Maisons-Alfort. Il développe une superficie de 5 900 mètres carrés, susceptibles d’apporter une réponse à la demande permanente en logements. Mais pour l’instant, le bâtiment abrite principalement un laboratoire et des bureaux.

Il a été acheté vide en 2017 par Novaxia pour l’intégrer dans sa Foncière de la Transformation Urbaine. Dans l’immédiat, un locataire occupe les lieux. Mais la vision du projet porte à plus long terme. L’objectif est de procéder à une transformation en complexe résidentiel. Actuellement, la rentabilité locative est de 11%.

«Si ce rendement est déjà très intéressant pour nos investisseurs, notre objectif, lors de l’acquisition, a toujours été d’aller plus loin», précise Joachim Azan, Président de Novaxia. «Notre projet s’inscrit dans le long terme. Notre objectif premier était de remettre de la vie dans un bâtiment laissé vide. L’évolution technologique et les nouveaux modes de travail vont rendre ce bâtiment obsolète dans les années à venir. Notre rôle auprès des collectivités locales est également d’envisager avec eux ces évolutions».

Un investissement exemplaire de la stratégie de La Foncière de Transformation Urbaine

Au départ du locataire, prévu en 2021, Novaxia se chargera de la transformation de l’actif en doublant sa surface. L’ensemble sera dévolu au logement. Le but est d’apporter une réponse aux défis lancés aux élus locaux en la matière.

Avec sa Foncière de la Transformation Urbaine, Novaxia a pour objectif de répondre aux besoins des collectivités locales, mais aussi des grands industriels, en se positionnant sur des actifs en cours d’exploitation ou d’occupation, dont l’obsolescence à terme est cependant prévisible.

Il les transforme en bâtiments adaptés à de nouveaux usages en vue de les conserver et de les gérer. Cet actif correspond exactement à cette nouvelle stratégie, puisqu’il est loué avec une transformation potentielle dans les années à venir avec, à la clé, une plus-value à terme.

Next Finance 19 mars
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique